ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
Ptérosauria
 Home  | Livre d'Or  | Album-Photo  | Contact

Liens

Le premier battement d'aile

Qu'ils aient plané ou volé, les reptiles se sont dévelloppés selont quatre voies différentes dans un liontain passé. La plus réussie fut celle adoptée par les Ptérosaures qui se déplaçaient dans les airs grâce à des ailes membraneuses.
 
 
Les premiers reptiles volants sont apparus à la fin du Permien, il y a 240 millions d'années. Ces pionniers se déplaçaitent en sautant d'arbre en arbre et en ne déployant leur ailes qu'au moment de se poser. Parmi ceux-ci, Coelurosauravus avait des ailes membraneuses repliées le long de ses flancs , et Longisquama, un animal du Trias, était pourvu de grande écailles au bas du dos. Un des plus étranges, le minuscule Sharoviptéryx, possédait deux paires d'ailes. Mais aucune de ces espèces ne pouvait tenir en l'air plus que quelque secondes car elles étaientincapables de battre des ailes. 
 
_________________________________________________________________________________________________________________ 
 
Des ailes membraneuses 
 
Avec l'évolution des Ptérosaures au cours du Trias supérieur, les reptiles ne furent plus de simples planeurs et dévelloppèrent une réelle maîtrise du ciel. On confond parfois à tort Ptérosaures et Dinosaures, alors que ce sont des groupes distincts qui n'ont pas les mêmes ancêtres directs. Tputefois il sont apparus et se sont éteints en même temps. 
Jusqu'à l'ultime catastrophe qui à marqué la fin de l'Age des Reptiles, les Pterosaures étaient de loin les plus grands animaux capables de voler. Contrairement aux reptiles qui planaient, ils tenaient en l'air grâce aux battement d'ailes; ils devaient manoeuvrer aussi bien que les oiseaux d'aujourd'hui. 
 
_________________________________________________________________________________________________________________ 
 
Conçus pour voler 
 
Il éxiste que quelques fossiles des premiers Ptérosaures, mais les formes plus tardives, particulièrement celle de la fin du Jurassique, ont laissé de nombreux vestiges bien conservés. Ils montrent que les Ptérosaures étaient pourvus de membres antérieurs trés spécialisés, dotés d'un quatrièmes doigt extrêmement allongé, souvent aussi long que le membres lui-même. Quand ce membres se dépliait, le quatrième doigt étirait une membrane de peau qui formait un triangle entre l'épaule, l'extrémité du doigt et un point situé non loin du membres postérieur. Une seconde membrane, plus petite, complétait le disposituif. Elle s'attachait aussi à l'épaule, mais se déployait devant les os principaux du bras en partant du poignet pour arriver à l'épaule, créant ainsi un bord d'attaque rectiligne. Les doigt restant étaient beaucoup plus courts et réunis ensemble en avant du bord de l'aile. Ils servait probablement à marcher et grimper, et peut-être à déchiqueter la nourriture. 
Contrairement aux plumes d'oiseaux, formes de cellules mortes, les ailes membraneuse d'un Ptérosaure était constitués de tisus vivants. Elles étaient renforcés par des fibres cartilagineuses mais élastiques et irriguées par par un réseau de vaiseaux sanguins. Comparées à des plumes, ces structures étaient simples et robustes. Mais si les petits accidents pouvaient se réparer, les grands devaent entraîner^des dommages permanents potentiellement fatals. 
Outre leurs ailes, les Ptérosaures présentaient d'autres modifications physiques. Leur squelettes était léger et comportait un nombre d'os réduit, et leur cage thoracique profonde mais courte. Les espèces primitives, les Rhamphorhynchoïdes, avaient de longues queues, qui se réduisirent chez les espèces plus tardives, les Ptérodactyles par exemples, pour ne plus représenter qu'un petit tronçon. Chez les Ptérosaures, la tête était souvent plus longues que le reste du corps. 
 
_________________________________________________________________________________________________________________ 
 
L'énergie nécessaire au vol 
 
La forme de leurs becs, ainssi que le reste fossilisés de leurs repas, montrent que les Ptérosaures étaient carnivores, se satisfaisant de toutes sortes d'espèces, d'insectes aux poissons,sans négliger pour autant les carcasses d'animaux morts. Curieusement, quant les plantes à fleurs apparurent, les Ptérosaures ne semblent pas avoir été intéressés par leur fruit et leur graines qui aurait pu, pourtant, leur apporter de l'énergie. 
Les Ptérosaures géant, Arambourgiania, par exemple, étaient experts en vol plané, façon trés éfficace de voler tout en économisant au maximum son énergie. Mais les espèces plus petites devaient fournir un effort soutenu pour des ailes, ce qui laisse penser que la pupart des Ptérosaures, et peut-être tous, étaient des animaux à sang chaud. 
_________________________________________________________________________________________________________________ 
 
Ptéro-liste 
 
ATTENTION ces animaux ne sont PAS des Ptérosaures, ce sont leur ancêtre et figure parmi les Archosaures un groupe de reptiles qui furent les ancêtres des Crocodiliens, et des fameux Dinosaures
 
COELUROSAURAVUS 
 
Signification: lezard-oiseaux creux 
Poid:
Longueur: 30 cm 
Envergure: environ 20 cm 
Epoque: Permien-Trias 253-249 MA (Changhsingien-Induen)  
Ordre: Prolacertiformes 
Famille: Coelurosauravidea 
Regime alimentaire: probablement insectivore 
Répartition: Allemagne et Madagascar 
Date de découverte: Piveteau, 1926 
Espèces: C. jaeckeli, C. elivensis 
 
Ce lézard volants présente un mécanisme de vol unique chez les tétrapodes. Deux grandes membranes sont déployées de chaque côté du corps et permettent à l'animal de planer. Ces « ailes » sont supportées par des rayons osseux d'origine dermique et n'impliquent ni les côtes, ni les membres. Elles pouvaient être rangées le long du corps au repos. La queue, longue, fine et flexible, servait de gouvernail. 
Petite remarque, un de ces animaux appelés Rex fut la vedette de la série anglaises Primeval. 
 
LONGISQUAMA 
 
Signification: échelles des tempsPoids: 
Longueur: 15 cm 
Envergure: 
Epoque: Trias inférieur 245 MA (Olenekien) 
Ordre: Prolacertiformes 
Famille: Longisquamidés 
Régile alimentaire: Insectivore 
Répartition: Turquestan 
Date de découverte: Sharov, 1969 
Espèces: L. insignis 
 
Depuis que ces reste fossilisés furent découvert en 1969, des débats sans fin ont fait rage autour de ce petit reptile énigmatique. Longisquama avait un corps de lézard, muni de deux rangées de plumes attachées à son dos. S'il s'agit de vraies plumes - comme le pensent certains experts - cela voudrait dire que cet animal a été l'ancêtre direct des oiseaux, et a été capable de voler.  
 
 
 
Malheureusement cet hypothèse se rangea chez les idées reçus lors de la découvert de Archéoptérix et de Compsognathus qui ont mis un point décisif sur le lien entre les dinosaures et les oiseaux. Cependant on estime que ces <> étaient de longues écailles qui aurait pu servir à l'animal de régulateur de température, ou d'ornement au cours de parades nuptiales. La gueule de Longisquama était bordée de petites dents aiguës sans doute pour se nourrir d'insectes. 
 
SHAROVIPTERIX 
 
Signification: Aile de Sharov 
Poid: 7.5 grammes 
Longueur: 19 cm 
Envergure: jusqu'à 12 cm 
Epoque: début Trias (Induen-Olenekien) 
Ordre: Prolacertiformes 
Famille: Sharoviptérygidea 
Régime alimentaire: 
Répartition: Russie 
Date de découverte: Sharov, 1971 
Especes: S. mirabilis 
 
Découvert au début des années 1970, cet extraordinaire animal est un des plus anciens reptiles volants connus, et aussi un des pluq étranges. Il possédait, attachées à ses membres postérieurs et peut-êtres à ses membres antérieurs, de grandes membranes de peau élastiques quise déployaient pour former des ailes. Les ailes principales étaient situées à l'arrière de son corps, et se queue lui permettait de maintenir son équilibre en vol.
  
(c) Grégoire Soria - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 15.03.2009
- Déjà 1269 visites sur ce site!